[PORTRAIT : Daouya AMINI]

  > QUI ES-TU DAOUYA AMINI ?

Je suis la fondatrice de La Plume Sur Le Cœur. J’ai 50 ans et je suis écrivaine à compte personnel d’auteure et coordinatrice de projets socio-éducatifs. J’ai grandi dans une bibliothèque ! Et je pourrais dormir dedans ! Je suis une amoureuse des mots et de poésie, elle enjolive la vie !

J’ai ouvert récemment un cabinet d’écrivain public à la Mosson à l’association des 4 chemins. J’accompagne techniquement des personnes dans l’écriture et la production de leur écrit (correction, relecture, remaniement mémoires etc…)

J’anime des ateliers d’écriture littéraire et créative pour enfants et pour adultes, une fois par semaine. J’apprécie la dimension sociale et créative de ces échanges ! https://cutt.ly/vyWmhwE

Je me réalise réellement à prendre soin des « mots » de mon public. J’affectionne particulièrement les moments de convivialité, de partage des textes produits lors des ateliers. Et puis, écrire pour les autres, me permets de maintenir à flot, ma passion de l’écriture.

J’autoédite également des ouvrages sur Amazon : 2 contes pour enfants, 1 nouvelle policière, 1 chronique d’un jeune aux USA et 2 recueils de poèmes. https://cutt.ly/lymANoL

  > ALORS CE CONFINEMENT PUIS DÉCONFINEMENT, COMMENT ÇA SE PASSE ?

Je me suis reposée, je me recentre, et je me nourris intellectuellement : lectures, formations en ligne, vélo, jardinage donc pas de problèmes particulier si ce n’est le travail conséquent que demande la création d’une entreprise.

Durant le confinement j’ai maintenu les ateliers d’écriture à distance. Je reprends officiellement mes activités lundi 18 mai !

  > QUEL EST TON ANTIVIRUS ?

Écrire, continuer les livres que j’ai entamés.

  > LA 1ÈRE CHOSE QUE TU AS FAITE APRÈS LE CONFINEMENT ?

Du vélo dans le parc à côté de chez moi.

Retrouvez Daouya Amini sur facebookInstagram et LinkedIn